GERER LES CONFLITS AVEC LA COMMUNICATION NON VIOLENTE

 

La communication non violente permet de reprendre conscience de soi et de ses besoins. Puis de les exprimer clairement sans offenser son interlocuteur.

Capture d’écran 2019-06-20 à 12.23.31

POURQUOI L’UTILISER

La plupart des conflits naissent de malentendus (mal entendu), combinaison de mal écouté et de mal exprimé (non-dit/mal-dit).
La violence, qu’elle soit extériorisée (violence verbale ou physique) ou intériorisée (dépression, alcool,,..), a souvent comme origine un manque de conscience de soi et de vocabulaire pour le formuler.

 

LA METHODE

1. L’observation des faits : Elle remplace ici les jugements, préjugés voire le langage déresponsabilisant que nous employons souvent.
« J’ai fait de nombreuses heures supplémentaires pour terminer le dossier Lambda et cela a été un succès. Hors je n’ai eu aucun remerciement de votre part ».
2. Exprimer ses émotions :
« Je suis déçu »
3. Exprimer son besoin : Cette méthode permet également de reprendre contact avec nos sentiments et nos besoins fondamentaux et de les nommer.
Il s’agit de nos besoins de base qui sont en lien avec nos valeurs (identité, respect, compréhension, liberté, confiance, …). En reprenant contact avec ces besoins nous pouvons les satisfaire, faire des choix et ne plus être dépendant du regard de l’autre.
« J’ai besoin de reconnaissance ».
4. Faire une demande :
La demande d’action concrète permet de passer à l’action pour satisfaire le besoin exprimé.
« Je vous demande de m’exprimer votre satisfaction lorsque je mène à bien une mission comme celle-ci ».

 

NOUS RENSEIGNER MUTUELLEMENT ET PARTAGER NOS VALEURS

En faisant preuve d’empathie, nous pouvons également être en lien avec l’émotion et le besoin de l’autre. Nous comprenons alors l’autre vraiment et les tensions peuvent se relâcher. En effet, nos besoins ont plus besoin d’être reconnus que satisfaits.
Nous pouvons alors aller d’un besoin à l’autre et pleinement se rencontrer.

Les commentaires sont fermés