TRAVAILLEZ MOINS GRACE A LA LOI DE PARKINSON

 

Fixez vous des limites de temps pour chaque tâche à accomplir ! En effet, le travail se dilate jusqu’à occuper tout le temps imparti.

Hourglass retro on wooden table

 

LA LOI DE PARKINSON

Cyril Parkinson est un économiste dont la loi affirme que comme le gaz, le temps se dilate jusqu’à occuper la totalité de l’espace disponible. Lorsque qu’on ne fixe pas de limite de temps pour la réalisation d’une tâche ou pour une prise décision celles ci s’éternisent. Cela veut aussi dire que si je me fixe un délai d’une semaine pour une tâche je vais mettre une semaine et si je me fixe un délai d’un mois cela me prendra un mois.

 

APPLICATIONS PRATIQUES

Il est donc utile de fixer une dead-line réaliste pour chaque tâche à effectuer. Pour cela vous pouvez sur votre « to do list » ou sur vos plan d’actions rajouter une estimation de temps pour chaque action prévue et les planifier dans votre agenda. Aidez vous d’un minuteur, celui de votre portable ou téléchargez en un (on en trouve facilement des gratuits sur le net).
Ne vous laissez pas bloquer par la peur de dépasser. Mieux vaut fixer deux heures et en mettre trois que de ne rien fixer et y passer la semaine ! L’expérience et l’apprentissage vous permettront de fixer rapidement le juste temps.

Cette loi s’applique aussi à la gestion de l’espace dont on dispose ou si on ne se fixe pas de limite les dossiers vont rapidement occuper tout l’espace de rangement disponible.

 

QUESTIONS A SE POSER

Pour terminer je vous soumets quelques questions pour prendre du recul sur votre relation au temps :

- De combien de temps dépassez vous les dead-line fixées ? (Une étude a montré que la moyenne est de 30 % de délais supplémentaires quelque soit le travail à réaliser).

- Avez vous passé ce temps sur des activités prioritaires ?

- Si vous ne devriez travailler qu’un seul jour dans la semaine, quelles tâches réaliseriez vous en priorité ? sur quoi feriez vous l’impasse ?

Les commentaires sont fermés